Recherche avançée

Postilles sur le psautier

Détails du document
default.jpg
Description :

Volume de 136 feuillets de papier, inscrits sur deux colonnes de texte de 46 lignes d'une réglure tracée à la mine de plomb. L'écriture est une cursive gothique et l'on distingue au moins 3 ou 4 mains différentes ou en tout cas plusieurs phases de copie bien différentes.
Le papier présente un filigrane en forme P gothique surmonté d'une croix grecque et au jambage terminé par deux boules, une fleur de lys surmontée d'une croix ; un autre sous la forme d'un soleil à sept rayons(<a href="http://memoryofpaper.oeaw.ac.at/wigb/wigb.php?nr_wm=174"target=_blank">WIGB 174</a>), qui pointe vers les années 1490.

CONTENU
Il s'agit des postilles (commentaires) du théologien franciscain Nicolas de Lyre sur le Psautier. Nicolas de Lyre fut l'un des plus grand théologien de son époque, il est reçu Bachelier à l'université de Paris en 1307, puis devient maître en théologie. En 1319 il est nommé gouverneur de la province franciscaine de France et participe en 1322 au chapitre général de son ordre à Pérouse. Qualifié de Doctor utilis (Docteur utile), Nicolas de Lyre passait pour le meilleur commentateur de la Bible depuis saint Jérôme. Son commentaire littéral sur la Bible, rédigé au cours des années 1322-1331, et le dernière du genre pour le Moyen Âge, complété plus tard par un commentaire mystique et moral, a eut un immense succès dont témoignent les centaines de copies manuscrites encore conservées.

DÉCOR
Ce manuscrit est un très bon exemple de production courante de la fin du Moyen Âge, sans autre ornement que les éléments rubriqués (à l'encre rouge).
Il est probable que la première lettre ait été prévue pour être un peu plus mise en valeur, mais elle n'a jamais été réalisée comme en témoigne l'espace resté vide, avec seulement le dessin de la lettre à la mine de plomb.
Le reste du "décor" est constitué de quelques lettres évidée dessinée en rouge au début des grandes divisions du texte et accompagnée d'un incipit en capitales surlignées d'un simple trait rouge. On y trouve aussi quelques pieds de mouche et lettres rehaussées de rouge pour les début de phrases et de paragraphes. La rubrique est sobre et s’arrête même complètement au verso du f. 122.

RELIURE
Refaite au XVIIIe siècle, cartonnages couverts de veau brun jaspé, tranches rouges, dos à 5 nerfs, palettes dorées sur les coiffes et les nerfs, filets à froid en pieds de nerfs, caissons fleuronnés, gardes de papier vergé. Les signatures des cahiers ajoutées à la mine de plomb sous la forme de lettres pour faciliter le démontage et le remontage du volume sont encore visibles.

PROVENANCE
Le volume porte une ancienne cote de l'abbaye de Saint-Bertin sur le premier feuillet et l'ex-libris armorié de Mommelin le Riche (abbé de Saint-Bertin, 1706-1723) collé au contreplat supérieur.

15e siècle

1480

1499

Titre latin : Postilla Nicolai de Lira super psalterium

Cote ancienne : 308 (Saint-Bertin)

Licence :

Citer ce document:

Nicolas de Lyre (1270?-1340?), “Postilles sur le psautier,” L'Armarium, consulté le 27 février 2024, https://armarium-hautsdefrance.fr/document/42990.

62500, Saint-Omer, France

Localisation

Auteur(s) : Nicolas de Lyre (1270?-1340?)

Contributeurs(s) : Mommelin le Riche (abbé de Saint-Bertin, 1706-1723)

Lieu de conservation : Bibliothèque de l'Agglomération du Pays de Saint-Omer

Type : Manuscrit

Format:285 x 215 x 40 mm

Langue(s) : lat

Cote : Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer