Recherche avançée

Manuel de théologie

Détails du document
default.jpg
Description :

Volume de 112 feuillets de parchemin, inscrits sur deux colonnes de 42 lignes d'une réglure à l'encre rouge. L'écriture est une textualis régulière d'une seule main.

CONTENU
Il s'agit d'une copie du manuel de théologie scolastique le plus répandu du Bas Moyen Âge, composé par le dominicain Hugues Ripelin de Strasbourg, et souvent erronément attribué à Albert le Grand (comme c'est d'ailleurs le cas ici).
Cet "abrégé de théologie" connait une fortune considérable, on en recense à ce jour plus de 900 copies, dont pas moins de sept conservées à la BAPSO : mss 167, 240, <a href="http://193.70.42.186/idurl/1/16665"target=_blank">245</a>, 303, 317, 347, 361.
Cette copie s'ouvre vaste table des matière qui donne l'intitulé des chapitres des sept livres du traité, et se termine par un vaste indexe.

Comme l'explique très bien Patrick Monjou : "Ce manuel a été conçu, sans doute en deux temps, dans un espace et un milieu particuliers, à une époque où les besoins de formation dans le clergé ou chez les religieux se multipliaient et prenaient une forme assez nouvelle, oscillant entre la nécessité de l’efficacité, donc du gain de temps, et le souci d’établir une doctrine à la fois indiscutable, solide et nourrie aux meilleures autorités. Le Compendium s’inscrit dans cette production nouvelle – résumés doctrinaux, manuels ou sommes catéchétiques – que le XIIIème siècle a portée dans le domaine de l’enseignement théologique et de la formation pastorale. Il est absolument nécessaire dès lors, comme s’y sont partiellement employés plusieurs de nos prédécesseurs, d’essayer de dessiner les contours de la personnalité jusqu’ici assez insaisissable de son auteur, d’entrer dans ce monde particulier des premiers frères Prêcheurs allemands avec leur vie conventuelle, leur mode de formation, leur vie sociale, d’appréhender l’entourage de celui qui fut à l’origine de l’ouvrage le plus ordinaire et paradoxalement l’un des plus précieux du Moyen Âge."

DÉCOR
Le décor de ce manuscrit est constitué de lettres émenchées avec filigranes bicolores pour les initiales de livres, de lettres de couleurs alternativement rouges et bleues pour les initiales de chapitres, de pieds de mouches alternativement rouges et bleus pour les paragraphes et de lettres rehaussées pour les début de phrases. Cette structuration est complétée par quelques bouts-de-lignes simples et de rares prolongements marginaux dans la marge supérieure.
On note aussi la présence de références marginales rubriquées et non rubriquées, avec lettres rehaussées, de titres courants rubriquées, et de réclames ornées. Autant d'éléments qui suggèrent une copie d'atelier.
Le style des filigranes, très travaillé, avec des antennes effilées, les motifs en tétins accolés à la base antennes et les dessins de palmettes dans la panse des lettres suggère la production d'un atelier parisien de la toute fin du XIVe sicle ou des premières décennies du XVe.

PROVENANCE
Ce volume comprend deux cotes anciennes de Saint-Bertin, et est relié aux armes de l'abbé Benoit de Béthune.

RELIURE
Refaite au XVIIe siècle, veau brun, armes de Benoît Ier de Béthune (abbé de Saint-Bertin de 1677-1705) frappées à l'or sur les plats, tranches jaspées, dos à 5 nerfs, palettes dorées sur les coiffes, caissons fleuronnés, titre doré : « COMPEND THEOLO ALBERT ».

BIBLIOGRAPHIE
_Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), <a href="http://fama.irht.cnrs.fr/oeuvre/268416"target=_blank">Notice de Compendium theologicae veritatis, Hugo Ripelin de Argentina (1200?-1268)</a>, dans Pascale Bourgain, Francesco Siri, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2017. Consultation du 04/04/2018.
_Patrick Monjou, « Hugues Ripelin de Strasbourg OP, un théologien au cœur de la cité », Archivum fratrum prædicatorum, 82 (2012), Istituto Storico Domenicano, Rome, p. 5-69
_Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), <a href="http://saint-bertin.irht.cnrs.fr/site/php/notice.php?id=Saint-Omer303&catalogue=st-omer"target=_blank">«Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer, 303»</a>, dans Stutzmann Dominique (dir.), Saint-Bertin : centre culturel du VIIe au XVIIIe siècle, 2016. Consultation du 04/04/2018.

14e - 15e siècle

1380

1420

Titre latin : Compendium theologicae veritatis

Cote ancienne : 162 (Saint-Bertin)

Cote ancienne : 2° f° antecessoris (Saint-Bertin)

Licence :

Citer ce document:

Hugues Ripelin (1200?-1268) et Hugo Ripelinus Argentoratensis (1200-1268), “Manuel de théologie,” L'Armarium, consulté le 27 février 2024, https://armarium-hautsdefrance.fr/document/43004.

Auteur(s) : Hugues Ripelin (1200?-1268), Hugo Ripelinus Argentoratensis (1200-1268)

Contributeurs(s) : Benoît I de Bethunes des Plancques (16..-1705), abbé de Saint-Bertin de 1677 à 1705

Lieu de conservation : Bibliothèque de l'Agglomération du Pays de Saint-Omer

Type : Manuscrit

Langue(s) : lat

Cote : Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer