Recherche avançée

Creil. - Les anciennes Ecluses

Détails du document
Description :

Photographie de la rivière Oise au bout de l'île Saint-Maurice.

L'Oise prend sa source près de Chimay, en Belgique, pour rejoindre la Seine 330 km plus loin, à Conflans-Sainte-Honorine. Sa vallée est habitée dès la préhistoire. Elle est employée en tant que voie navigable à l’époque gallo-romaine, pour le transport des matières premières.

Au XVIIIe siècle, l'Oise est navigable et sert de plus en plus au transport des marchandises. Péniches et remorqueurs se suivent sur la rivière. Pour améliorer cette navigation, sept barrages éclusés sont aménagés, dont celui de Creil. Parmi les remorqueurs, les plus populaires étaient les “Guêpes” appartenant à la Société Générale de touage et de remorquage, reconnaissables par leurs bords blancs et leur cheminée noire.

L'île Saint-Maurice était composée à l’origine de 3 tronçons : un petit ilot de 6m de superficie, placé en amont, l’île proprement dite et une longue bande de terre qui accueillait une prairie. Une fois les trois morceaux réunis, l’île ressemble à celle que l’on connait aujourd’hui.

La cote à Cricri, en arrière-plan, est placée au coeur d'un projet de réhabilitation et rappelle l'histoire de Cricri l'ermite ayant vécu dans une grotte jusqu'au 30 décembre 1927, date de son décès. De son vrai nom Louis Carnavin, Cricri mène une vie misérable ponctuée des visites touristiques de la bourgeoisie locale, friande de l'histoire des tufs et de l'ermite. Le chemin est aujourd'hui une voie de circulation douce reliant le Plateau Rouher au centre-ville de Creil.

Licence : Licence Creative Commons

Citer ce document:

“Creil. - Les anciennes Ecluses,” L'Armarium, consulté le 29 novembre 2022, https://armarium-hautsdefrance.fr/document/54164.

Localisation

Contributeurs(s) : R.F.

Lieu de conservation : Archives municipales de Creil

Type : Image, Cartes postales

Format:image/jpeg

Langue(s) : fre

Cote : Archives municipales de Creil. 26Fi2272